Lardux Films
 /  /  /  /  / Multimédia  / Films de Commande  /  /  /  /  /  /

Une beauté a couper le souffle

2016 , long métrage , documentaire

71 mn, Version Originale Anglaise sous titrée Français, DCP

un film de Gilles Delmas

chorégraphié et performé par Damien Jalet
avec Marina Abramovic et la musique de Ryuichi Sakamoto...

Une production Lardux Films en coproduction avec TVM-Cinéplume et le Staatstheater Darmstadt, avec le soutien du CNC, de la Région Rhones Alpes, avec la participation de l’Institut Français du Japon, de la Villa Kujoyama, du Creative Center Osaka et de Sandwich (Japon), de Eastman (Belgique) et du Musée du Louvre, du Scottish Dance Theater (Ecosse), de Aakash Odedra Company (UK), de l’Opéra de Paris (France), du Sanggar Jaya Semarawati Sebatu ( Bali)

LE FILM

Plasticien et réalisateur, chacun de ses talents nourrissant l’autre, Gilles Delmas sillonne le monde, de l’Australie au Japon, de l’Ecosse à la Méditerranée, en y promenant son regard d’artiste, à la fois politique et poétique. Avec ce film c’est notre sixième collaboration pour des films sensibles, poétiques et dansés.

A la manière d’un regard dansé sur les créations de Damien Jalet (chorégraphe, danseur et performeur), ce documentaire a été tourné en Ecosse, au Japon, à Bruxelles, à Paris et à Bali.

Sans doute, le plus beau film Gilles Delmas, bien connu pour ses films de danse – dont le dernier LES SIX SAISONS a remporté le prix du meilleur film de danse et du meilleur film documentaire au San Francisco Dance film Festival 2013, et une étoile de la SCAM 2013.

LE PASSEUR DES LIEUX est une quête spirituelle, un voyage, une expérience chamanique cinématographique performée et chorégraphiée par Damien Jalet un artiste perdu aux frontières du monde, sujet d’un exorcisme paratiqué sur lui par les maîtres de cérémonie de Bali et du Japon ... Une symphonie visuelle née d’une collaboration entre des artistes célèbres de partout dans le monde.

« Le Passeur des Lieux » est une exploration cinématographique et chorégraphique des racines animistes des rituels, de la danse et de la sculpture, et leur pertinence aujourd’hui. Grâce au parcours d’un homme mi-cerf, mi-chasseur (Damien Jalet), le film est une métaphore, poétique et viscérale d’une ascension en six étapes d’une montagne, considéré comme lieu de naissance et de mort. Tourné dans les magnifiques paysages des îles volcaniques comme Bali, le Japon et l’Ecosse, ainsi que dans le musée du Louvre et l’opéra de Paris, la relation ancestrale et complexe des hommes et de la nature, souvent considérée comme une passerelle entre les mondes visibles et invisibles, est représenté ici par une série de cérémonies frappantes (transe, crémations et les sacrifices rituels à Bali, le culte de la montagne au Japon), des spectacles de danse contemporaine des extraits et des mots, racontée par la grande artiste de la performance Marina Abramovic.

Entre documentaire et fiction, ce film de 71 minutes, onirique et cru, brouillant la ligne entre archaïsme et contemporain, parfois obsédant marqué par le compositeur Ryuichi Sakamoto, est un voyage fascinant à travers les frontières des mondes.