Lardux Films

Inscrivez vous !

Pour vous abonner à notre newsletter, envoyez votre adresse email au lardux@lardux.com

Retour de Clermont 2015

8 février 2015

De retour de Clermont, après une semaine bien festivalière, et de nombreux bla-bla de haute volée, accompagnés de force bières et de quelques soirées plus ou moins funky. Avec le bonheur de voir des films du monde entier, c’est un plaisir de retrouver les collègues et amis, cette communauté de fous de cinéma, de professionnels du court métrage dans laquelle, bon an mal an, nous avons notre place.

Limbo Limbo Travel n’est pas au palmarès mais ses projections, dont celles de la grande salle Cocteau, ont été appréciées, déclenchant des rires et une certaine qualité d’émerveillement. Vous pouvez lire une interview de Zsuzsanna et Borbala assez éclairante sur leur démarche ici : http://labrasserieducourt.com/en/limbo-limbo-travel/ et toujours le film annonce ici : http://vimeo.com/114229942

Le palmarès (http://www.clermont-filmfest.com/index.php?nlang=2) est courageux et touchant. Le jury a du batailler - il y a beaucoup de mentions - choisissant quelques uns des films les plus forts de la partie internationale et Labo que j’ai vues quasi intégralement. Une bonne cuvée !!!

Pour l’animation, qui était très représentée dans la compétition nationale - 17 films d’animations sur 60 sélectionnés et 1800 présentés - le prix Sacd (film francophone) est donné à Deep Space de Bruno Tondeur de Belgique et le prix de l’animation dans la compétition internationale est donné à Somewhere Down the Line de Julien Regnard d’Irlande. Une déception pour Limbo mais aussi pour les nombreux très beaux films qui étaient présentés, et méritaient d’être primés : Daphné de Sebastien Laudenbach, Splintertime de Rosto, Man in the Chair de Dahee Jeong mais aussi Tempête sur Anorak de Paul Cabon, Une Chambre Bleue de Tomasz Siwinski (qui a reçu le Prix France Télévisions), Beach Flags de Sarah Saidan, liste non exhaustive de bons films de la sélection française.

Malgré leur absence au palmarès, cet ensemble de films est une confirmation de la diversité et de la qualité de la production de courts métrages d’animation.

On ne lâche rien !

« Ne désespérez jamais, laissez infuser davantage »
Henri Michaux