Lardux Films


Louise Lemoine Torrès passe une partie de son enfance en Afrique et en Asie.

Elle tourne au cinéma et à la télévision sous les directions d’Hervé Hadmar (dans la série Les Oubliées, prix du meilleur thriller au festival de Luchon), d’Étienne Périer (La Garçonne, Table rase ), Jean-Paul Lilienfeld (Qui mange quoi ?), Denis Amar, Eric Summer, Bay Okan pour la Turquie (avec Illias Salman), Mitsuo Tsuda pour le Japon (avec Kaoru Kobaïchi), Saâd Chraïbi pour le Maroc, Richard Linklater pour les États-Unis dans un Before Sunset oscarisé (avec Ethan Hawke et Julie Delpy).

Sur scène elle interprète Célimène du Misanthrope de Molière au théâtre Mouffetard, joue Jean Anouilh, Luigi Pirandello, Victor Hugo, Marivaux, Pierre Corneille, Agrippine dans Britannicus de Jean Racine sous la direction de Jean-Pierre André avec qui elle créera ensuite le spectacle musical Léo Férré-Passantes au Trianon de Paris, parallèlement à des créations de Vittorio Gassman (Ulysse et la baleine blanche sur la scène des Champs-Élysées) de Magali Léris, de Raùl Osorio (directeur du Teatro Nacional Chileno) et d’Elisabeth Chailloux, au CDN Théâtre des Quartiers d’Ivry, dans les folies explosives des textes du Chilien Benjamin Galémiri, et du Vénézuélien Gustavo Ott. Puis elle y jouera Elsa et Athéna Après Pasolini-Politique Visions écrit et mis en scène par Adel Hakim. Récemment, elle fut l’Olga dans Les Mains Sales de Jean-Paul Sartre, mis en scène par Odile Mallet et Geneviève Brunet au Théâtre du Nord Ouest à Paris. Et de nouveau au CDN d’Ivry en 2013-14, elle interprète deux pièces de l’Uruguayen Gabriel Calderon : Ore et Ouz (chez Actes Sud).

Entre autres commentaires et enregistrements radiophoniques, elle est la voix de Bones, surnom du personnage de Temperance Brennan, série américaine diffusée sur M6.

Auteure, elle écrit Les Codes-Barré-es, une pièce-spectacle de 33 tableaux et 53 personnages pour dix comédien-nes, récompensée par le ministère de la Culture, présentée au théâtre Silvia-Monfort et mise en ondes sur France-Culture par Myron Meerson. Puis La Chair, entre autres affolements généralisés, un cahier de nouvelles et essais, dont le texte La Chair, fut publié dans la revue surréaliste Supérieur Inconnu de Sarane Alexandrian et proposé à la bonne franquette de l’Auberge des Idées de Villejuif, là-même où Stéphane Hessel présenta son Indignez-vous !.
Elle réalise No Comment, un pamphlet cinématographique sur la publicité et ses conséquences, primé et diffusé en Italie et en France. Il a été présenté en première partie de Festen de Vinterberg au Balzac à Paris.

Quant à La Chair, la voici...
Affiche La Chair {JPEG}

Filmographie chez Lardux

Sélection César 2015
La Chair
2014, Courts Métrages, Animations,

14 minutes, 1:85, DCP 24i/s, Visa n° 131 907
En coproduction avec Zorobabel


réalisation : Louise LEMOINE TORRES , William HENNE

Le fonctionnement de notre société a été optimisé pour servir au mieux l’économie, le dogme, la reproduction.
Le corps de la femme aussi.