Lardux Films
 /  /  /  /  / Multimédia  / Films de Commande  /  /  /  /  /  /

Une plongée dans la danse contemporaine

2006 , Court Métrage , documentaire

52 minutes, Vidéo Numérique 4/3, Couleur, Stereo,

un film de Gilles Delmas

Ce film à été soutenu par le CNC COSIP et a obtenu l’Aide à la Post Production du Conseil Général de la Seine Saint Denis

LE FILM
Zéro Degré, l infini (vo stf) IMG/flv/zero_vf-2.flv

Récompensé à Milan pour la meilleure photo d’un film documentaire, le film de Gilles Delmas nous plonge dans l’intimité de la création... au plus près des corps, des idées, et des fulgurances des deux chorégraphes... Ce travail donnera plus tard Les Ailes Brisées puis Les 6 saisons, et en co réalisation avec Sidi Larbi Cherkaoui une installation vidéo monumentale LA ZONMAI

Commandez nous le DVD avec le bon de commande DVD Lardux
_


Ce film documentaire nous fait découvrir et suivre le processus de création de deux chorégraphes de renommée internationale, Sidi Larbi Cherkaoui et Akram Khan, leur contact, leur origine, leur sensibilité, leur envie de créer ensemble un spectacle intitulé « 0° », pour le Théâtre Sadler’s Wells à Londres.
Le documentaire sur la création du spectacle « 0° » est une introspection de l’art, de la chorégraphie, des corps, des hommes, et de la religion.

Zero degré photo 1

Extrait de la note d’intention du réalisateur


Dans un rapport immédiat, il est intéressant que le public puisse avoir accès à des images qui montrent l’origine du processus créatif, et une ouverture qui véhicule des idées profondes sans tomber dans un fanatisme traditionnel.
D’un point de vue sociologique, il est intéressant de montrer que des artistes transcendent leurs origines vers un langage commun.
Transmettre, s’engager dans un processus, se placer comme un véritable « trait d’union » entre la tradition et le monde contemporain.
L’étranger ouvre alors la voie de la mixité, de l’échange et, de cette « origine », il dénonce les artifices du monde, les règles, et le respect du droit humain.
Ce travail s’impose dans le paysage dans lequel nous vivons, il introduit artistiquement et socialement le fait que l’identité est propre à un territoire.
Le corps devient une patrie, une écriture à part entière.
La danse est un art qui véhicule ses idées d’une manière ancestrale, transmet la tradition par l’acte de montrer, et, aujourd’hui encore dans la création contemporaine. La transmission ou l’origine de la création est finalement la même par ces outils : le corps.
Le corps humain devenu aujourd’hui un matériel de guerre principalement dans l’islam, où ce matériau est devenu par la force des choses une bombe humaine.
Sidi Larbi Cherkaoui et Akram Khan veulent montrer autre chose, plus de remise en question, plus de liberté, et, pour eux ce théâtre est devenu cet espace de partage.
J’ai la volonté de mettre en avant l’image, l’esprit de l’artiste….
Dans un questionnement personnel, le rapport à l’autre…
Construire dans un dispositif qui propose « aux acteurs » la liberté et l’espace de penser, de s’exprimer, de bouger, de créer au plus près d’une réalité.

Gilles Delmas

JPEG - 181.3 ko
Zero degré photo 3
Zero degré photo 3

Historique du spectacle Zero Degré de Sidi Larbi Cherkaoui et Akram Khan


Sidi Larbi Cherkaoui et Akram Khan sont nés en Europe, il y a une trentaine d’années dans une couche sociale défavorisée qui entretient (d’après nos discussions), un non-accès à la reconnaissance (contredit aujourd’hui par une reconnaissance internationale).
Cette faiblesse devenue une force, génère, à mon sens, un sens créatif puissant, et une volonté qui brise l’idée d’une représentation classique découlant d’une culture judéo-chrétienne, ce classicisme n’étant fondé que sur des valeurs « sûres ».
Sidi Larbi Cherkaoui a étudié dans une école coranique à Anvers.
Akram Khan a reçu une éducation islamique à Londres, mais son intérêt pour la danse Katack d’abord interdite par la religion, a été ensuite toléré, le laissant libre de son chemin. Le substantif « Sidi » est utilisé pour la descendance d’un prophète lointain, « Khan » se rapporte à une descendance de seigneurs.
La première rencontre entre Sidi Larbi Cherkaoui et Akram Khan date de 2000. D’emblée, ils perçurent l’un chez l’autre la même aspiration à fusionner les règles traditionnelles et contemporaines de la danse.
Ils abordent tous deux d’une façon très personnelle leur double culture ou origine ; ils ont en commun la volonté de ne pas se révolter contre leurs ancêtres. Ils souhaitent plutôt développer à l’intérieur des codes existants une voix individuelle, un langage personnel.
Leurs styles de danse respectifs se retrouvent dans la recherche de la vitesse et de la précision, les mudra et autres gestes compliqués de la main.
Quant à leur rapport à la terre, c’est une quête des origines communes.
Gilles Delmas pour sa part, a travaillé pour le dernier spectacle de Sidi Larbi Cherkaoui « in mémoriam » avec les Ballets de Monte-Carlo à Monaco, réalisant les visuels pour la campagne de presse et de publicité, ainsi que les images projetées sur scène en rétro-projection pour la soirée des Ninjinsky, diffusion TV5,TMC, et Mezzo, en Décembre 2004..

La collaboration s’est poursuivie pour les spectacles avec d’autres visuels.La compréhension entre Gilles Delmas et les deux chorégraphes a été fusionnelle, travaillant respectivement sur une écriture basée sur la figure humaine, nourrie d’un discours social, et liée à l’appartenance d’un orientalisme contemporain. Ainsi lors de cet échange, ils ont, par altruisme, inscrit fortement l’envie de continuer à travailler ensemble, ce projet est né de cette envie de créer ensemble.

A découvrir un autre film de Gilles Delmas sur le travail de Sidi Larbi Cherkaoui : « Les Ailes Brisées »
_

DVD

Ce film est disponible pour des projections sur support video (nous contacter), et à l’achat en DVD soit sur notre site soit sur le site de notre distributeur Doriane.

Caratéristiques du DVD

Le DVD ZERO DEGRE L’INFINI contient le film en version originale anglaise et en version originale anglaise sous titrée français.

prix

10€ TTC,