Lardux films

Accueil boutique / Compilations / COURTS MAIS TRASH

COURTS MAIS TRASH

COURTS MAIS TRASH
10.00 €
Jungle cinématographique, nos débuts, un festival de free-cinéma

Depuis ses débuts, Lardux Films explore le terrain du cinéma de recherche et d’animation et a fonctionné durrant longtemps comme une sorte d’atelier, regroupant des cinéastes loin des standards narratifs éculés.


Avec COURTS MAIS TRASH, nous vous proposons de découvrir le produit de 8 années de productions décapantes et trashs. Par ces recherches d’écritures cinématographiques différentes, singulières, tous ces films sont un hommage au cinéma conçu comme un art.

Films cons, poèmes cinématographiques, journaux de voyage, théories politiques, cauchemars déjantés, une invitation à découvrir des auteurs singuliers, des films inoubliables.

On peut lire un article de Guillaume Tion sur le programme içi.
dont voiçi un extrait : « (...) ... Bref, COURTS MAIS TRASH remue et fait plaisir à voir, tant l’envie de défricher cette jungle des possibilités cinématographiques en utilisant l’étendue de ses capacités techniques irradie chacune de ses 11 parties. Ça resplendit de bonne foi et d’innovation sans jamais être pesant ou prétentieux, c’est rare et porte une sorte de nom : le label Lardux. »

Le programme est composé de 10 films, il dure 75mn


Duvet Man des United Blaireaux, 4 mn, 1996

Les Escarpins Sauvages de Didier & Thierry Poiraud, 13mn, 1995

Notes sur les lumières de Stéphane Elmadjian, 11mn,1995

La Photographie de Pierre Minot, 10mn, 1998

La Dérive de Philippe Welsh, 7 mn, 1999

Tokyo en Bolex de Hugues Poulain, 4 mn, 1999

Visions Panaméenes, de Stéphane Elmadjian, 8 mn, 1998

Cent papiers de Gérard Ollivier, 2 mn, 1999

Meurtre d’un broutemecouilles chinois des United Blaireaux, 8 mn, 1998

Mushroom’s dam de Stéphane Elmadjian, 7mn, 2000